Guide d’achat des jeux PC VR, les indispensables sur Rift, Vive et Index

Les fêtes de fin d’année approchent à grand pas et notre petit doigt nous indique que certains d’entre vous viennent peut-être de recevoir un casque de réalité virtuelle ou sont sur le point d’en acquérir un. Le choix des jeux étant de plus en plus important chaque année, il est temps pour nous de vous partager notre sélection des jeux incontournables dans ce guide d’achat spécial PC VR.

Asgard’s Wrath

Nominé dans la catégorie jeu VR de l’année pour les game awards, Asgard’s Wrath est incontestablement un des jeux les plus aboutis de la VR à ce jour. Développé en partenariat avec les studios Oculus, le jeu de Sanzaru Games a su séduire les joueurs en leur proposant des phases de gameplay ultra impressionnantes jouant avec brio sur la notion d’échelle. Le joueur incarne le Dieu des animaux et doit au cours de différentes missions prouver sa valeur à ses compères. En tant que Dieu, vous êtes également capable de prendre le contrôle d’un humain, d’un elfe ou encore d’un géant, ainsi que de diriger plusieurs partenaires qui vous suivront tout le long de l’aventure.

Le joueur change donc régulièrement d’échelle au cours de la partie passant d’un Dieu gigantesque à un simple humain. Un changement d’échelle que les développeurs ont su utiliser à la perfection en proposant des environnements impressionnants donnant régulièrement cette sensation d’être tout petit. Hormis des combats assez réussis, Asgard’s Wrath demande également un minimum de réflexion avec des puzzles bien variés. Bref, avec Asgard’s Wrath, le studio Sanzaru Games a placé la barre très haut en proposant une aventure passionnante dans laquelle le joueur en prend littéralement plein les yeux du début à la fin. Pour en savoir plus sur cet incroyable jeu, nous vous invitons à consulter notre TEST complet.

Beat Saber

S’il est bien un titre qui est encore aujourd’hui le porte étendard de la réalité virtuelle depuis sa sortie, c’est bien Beat Saber. Véritable pilier de la réalité virtuelle, Beat Saber a raflé un nombre impressionnant de récompenses sur la plupart des salons. Dans ce jeu du studio Beat Games, on découpe des blocs en rythme avec la musique. Un concept simple qui peut paraître peu intéressant. Cependant, une fois dans le casque, on réalise à quel point l’immersion que permet la réalité virtuelle est quelque chose d’unique.

La version PC a vu arriver au fil des mois suivant sa sortie un nombre impressionnant de mods. Les joueurs peuvent ainsi découper les blocs sur un nombre quasi illimité de musiques personnalisées. C’est simple, si vous souhaitez faire découvrir la réalité virtuelle à vos proches sans prendre le risque de gâcher leur première expérience avec de mauvaises sensations comme le motion sickness, Beat Saber est le titre à mettre en avant ! Pour plus de détails sur Beat Saber, consultez notre TEST.

Lone Echo

Avec Lone Echo, les joueurs ont pu avoir un premier aperçu de ce que pouvait être l’avenir de la VR. On peut même dire qu’il y a eu un avant et un après Lone Echo. Entièrement doublé en français, le jeu du studio Ready At Down propose au joueur de partir dans une aventure narrative dans l’espace en incarnant un robot.

Du début à la fin, Lone Echo est un bijou de réalisation. Pour la première fois, les joueurs ont pu bénéficier d’un corps entièrement modélisé avec des animations réalistes et non farfelues (les animations des bras ont par exemple bien souvent tendance à partir dans tous les sens en VR). La physique du jeu propose aussi un vrai pas en avant. Le joueur peut par exemple saisir n’importe quelle surface pour s’aider à se déplacer dans la station en apesanteur ou interagir avec n’importe quel objet.

Le succès de Lone Echo est tel qu’Oculus a vite saisi l’occasion pour proposer un autre jeu basé sur son univers, Echo VR. Sans surprise, Echo VR est également devenu un incontournable du catalogue VR. Lors de l’Oculus Connect de cette année, l’événement a créé la surprise en dévoilant les premières images du second opus. Et comme on pouvait s’y attendre, le public l’a accueilli sous un tonnerre d’applaudissement. C’est dire si Lone Echo est devenu un emblème…

Hellblade: Senua’s Sacrifice

Un des principaux intérêts de la réalité virtuelle est bien entendu l’immersion. Pourtant, avec Hellblade Senua’s Sacrifice, le studio Ninja Theory prouve que les jeux à la troisième personne ont bel et bien leur place dans nos casques. Le joueur contrôle Senua, une guerrière picte qui parcours le royaume de Hel pour réclamer l’âme de son défunt amant. Hellblade est une véritable descente aux enfers, une ode à la folie qui se joue avec brio de la psychose de son héroïne.

Le joueur devra résoudre des puzzles mais aussi prendre part à des combats assez nerveux contre des ennemis sortis tout droit de la folie de Senua. Sorti d’abord sur écran plat, l’équipe de Ninja Theory a cependant pensé à la réalité vituelle dès le début du développement du jeu. Le résultat est saisissant avec un jeu incroyablement joli et des effets de lumière particulièrement prodigieux en réalité virtuelle. Hellblade est une expérience qui bouscule les joueurs, qui en ressortent généralement bien chamboulés !

Pavlov VR

Si vous demandez à un joueur VR quel est son jeu de tir préféré, celui-ci a de forte chance de vous répondre Pavlov VR. La raison est simple, Pavlov VR est tout simplement le FPS multijoueurs le plus joué en réalité virtuelle sur PC. Quelle que soit l’heure où vous vous connectez, vous y trouverez toujours du monde en train d’y jouer. Véritable clone de Counter Strike, Pavlov VR propose un contenu relativement peu fourni pour l’achat du jeu de base.

Cependant c’est en regardant du coté du workshop de Steam que le jeu prend tout son sens. Chaque semaine, de nouvelles maps sont mises en ligne, renouvelant ainsi à chaque fois l’expérience. On pourra évidemment retrouver tous les modes classiques : Deathmatch, Team deathmatch, Gungame, TTT, Zombie, Battle Royale etc… En bref, si vous aimez les jeux de tir compétitifs et que vous avez déjà apprécié une partie de Counter Strike, foncez jouer à Pavlov.

Onward

Si Pavlov reste incontestablement la référence des jeux de tir, on ne peut parler de FPS compétitif sans évoquer également Onward. Si une partie de Pavlov est généralement très rapide, de l’ordre de quelques minutes, dans Onward les choses sont toutes autres. Ici, on joue la carte de la simulation. Hors de question de se jeter comme un fou sur les lignes ennemies. Dans Onward, on prend son temps, on analyse le terrain et on communique avec ses coéquipiers. Et pour cause, une seule balle peut vous mettre à terre. On doit alors attendre de longues minutes pour que la partie se termine ou qu’un de vos coéquipiers prennent le risque de venir vous soigner.

Les joueurs peuvent évidemment choisir de jouer en coop contre des bots mais là aussi, la difficulté est au rendez-vous. Onward est un jeu qui se veut très réaliste, avec une difficulté qui pourra donc facilement rebuter plus d’un joueur. Mais c’est aussi ce qui fait sa force…

The Forest

Initialement développé sur écran plat, le jeu de survie The Forest a depuis bénéficié d’une mise à jour gratuite pour la réalité virtuelle. Un genre assez rare, voire inexistant sur nos casques. Et fort heureusement, celui-ci est d’excellente qualité ! Les joueurs y incarnent un survivant d’un crash d’avion, perdu sur une île infestée de mutants et de cannibales. Dans cet environnement sauvage, vous devez retrouver votre fils, disparu lors du crash. Cependant, comme tout bon père que nous sommes, c’est surtout notre propre survie qui va nous importer dans The Forest ! Il faudra ainsi prendre le temps de se construire un abri, faire un bon feu et aller chasser pour se remplir l’estomac en prenant soin de ne pas manger de nourriture avariée.

Si l’aventure peut être fructueuse en solo, celle-ci prend tout son sens en multijoueur avec vos amis. On prend ainsi un malin plaisir à fabriquer le campement de ses rêves en préparant quelques pièges pour se protéger des éventuelles attaques ennemies. Si le joueur est principalement immergé dans une forêt, celui-ci devra également partir explorer les quelques grottes inquiétantes présentes sur l’île. The Forest propose des dizaines d’heures de jeu et le nombre impressionnant de créations possibles ravira les créateurs en herbe.

Elite Dangerous

Véritable simulation spatiale, Elite Dangerous propose aux joueurs de parcourir la galaxie à bord de plusieurs vaisseaux pour y effectuer diverses missions. Et quand on parle de la galaxie, on parle ici de visiter pas moins de 400 milliards de systèmes. Oui, ça fait beaucoup. Massivement multijoueurs et également disponible sur écran plat, Elite Dangerous possède une solide base de joueurs passionnés.

Le jeu en lui-même ne propose pas d’histoire. Toutefois, l’univers qui le constitue est ultra complet. En faire un résumé est d’ailleurs quasi impossible tellement Elite Dangerous est riche en contenu. Les joueurs écrivent ainsi leur propre histoire suivant leur façon de jouer, qui peuvent se distinguer en 3 parties : le commerce, le combat et l’exploration. Si No man’s Sky se veut assez accessible dans les grandes lignes, Elite Dangerous est lui bien plus difficile à prendre en main. Ne serait-ce que pour apprendre à contrôler son vaisseau… Le jeu demande ainsi beaucoup de temps pour être appréhendé et plus encore pour être maîtrisé. À titre d’information, on peut jouer pendant plus de 50 heures à Elite Dangerous en ayant tout juste effleuré la surface de ce que le jeu propose.

Stormland

Sorti tout récemment, Stormland se place déjà comme un incontournable du catalogue VR. Avec ses graphismes impressionnants, Stormland a su proposer aux joueurs un gameplay innovant afin de parcourir son monde semi-ouvert passionnant et riche en végétation. On y prend le contrôle de Vesper, un robot amnésique qui part à la recherche de ses compagnons.

Au cours de l’aventure, le joueur peut améliorer ses capacités en procédant à des upgrades sur son châssis métallique. Par conséquent, on peut escalader n’importe quelle surface, mais aussi se déplacer en planant grâce à des propulseurs installés. Si l’histoire et les quêtes principales sont rarement inoubliables, les phases de combats et d’explorations sont en revanche parfaitement maîtrisées. À noter que l’intégralité du jeu est jouable en coopération. Idéal pour faire des courses de robot en surfant sur des nuages !

Assetto Corsa

Véritable icône du genre, Assetto Corsa est le nec plus ultra des jeux de course que ce soit sur écran plat ou en réalité virtuelle. Certes, certains joueurs lui préféreront Project Cars 2, notamment pour ses graphismes. Toutefois, contrairement à son concurrent direct, Assetto Corsa a été pensé pour supporter les mods ; ajoutant ainsi du contenu quasi illimité pour un jeu déjà très complet. La physique du jeu a été pensée pour retranscrire au maximum les sensations des pilotes en proposant un réalisme ultra poussé avec des circuits reproduits au centimètre près. Le jeu propose un mode carrière en solo complet ainsi que plusieurs événements de communauté chaque semaine. Bien qu’il soit jouable au clavier souris ou encore à la manette, c’est bel et bien avec le kit volant/pédale que le jeu brille.

Defector

Malgré un rythme de jeu pas toujours maîtrisé, Defector est un jeu qui ne vous laissera pas indifférent. En effet, cette exclusivité Oculus propose certainement les scènes d’actions les plus inoubliables jusqu’à aujourd’hui en réalité virtuelle. Sauter d’un avion en pilotant une voiture de course tout en tirant sur des ennemis puis s’en éjecter pour s’agripper à un autre avion en plein vol ? C’est possible dans Defector !

Le joueur y incarne un agent secret qui n’a pas froid aux yeux. Le jeu alterne entre phase d’action et phase de dialogue avec un système d’interrogatoire original. Les différentes actions et choix du joueur auront également une influence directe sur le scénario et la façon de terminer une mission. Les développeurs ont également pensé à diversifier les styles de gameplay et le jeu propose quelques belles surprises comme les phases de combats au corps à corps ou certaines phases d’infiltration réussies. Bien que le titre possède quelques défauts, il n’en reste pas moins un incontournable dans son style.

I Expect You To Die

Les escape-games et la réalité virtuelle, c’est un peu une histoire d’amour. Avec I Expect You To Die, le studio Schell Games propose au joueur d’incarner un agent secret devant la plupart du temps s’échapper de situations assez cocasses. Ce qui démarque I Expect You To Die des autres du même genre, c’est avant tout la qualité de sa réalisation, son humour, mais surtout sa capacité à surprendre le joueur. En effet, vos actes entraînent bien souvent des problèmes inattendus. Problèmes qu’il faudra se dépêcher de résoudre sous peine de mourir dans d’atroces conditions. Les développeurs jouent ainsi parfaitement avec l’effet de panique en ajoutant continuellement un stress sur le joueur. Sorti il y a déjà 3 ans, le succès d’I Expect You To Die est tel que le studio a continué son développement en proposant plusieurs mises à jour gratuites jusqu’à encore très récemment.

Superhot VR

Tout comme Beat Saber, Superhot est devenu un véritable classique de la réalité virtuelle. Disponible sur écran plat dans un premier temps, les développeurs ont ensuite souhaité porter le jeu en VR. Un choix qui s’est avéré plus que judicieux. La version en réalité virtuelle a en effet rencontré bien plus de succès que la version plate. En cause, un gameplay qui prend évidemment tout son sens en réalité virtuelle. Dans Superhot, le joueur doit éliminer des ennemis dans différents niveaux tout en prenant soin d’éviter leurs attaques.

Si à première vue le système du jeu est très basique, Superhot réinvente le genre en jouant sur un paramètre en particulier : le temps. Le cours de celui-ci n’avance que lorsque le joueur effectue une action. On peut ainsi, en cessant tout mouvement, mettre complètement le jeu à l’arrêt afin d’organiser sa stratégie de combat. En bougeant légèrement, le jeu avancera au ralenti et on pourra alors éviter les balles un peu à l’image du film Matrix, lorsque Neo évite les tirs de l’agent Jones. Au fil des années, Superhot est devenu un véritable pilier de la réalité virtuelle, raflant de nombreuses récompenses.

Moss

Malgré une durée de vie assez courte, Moss s’est vite distingué de par ses nombreux atouts. Développé par le studio Polyarc, Moss est un petit joyau de narration. Une petite balade qui enchante le joueur du début à la fin. Dans ce premier chapitre, le joueur accompagne Quill, une petite souris qui part à la recherche de son oncle. Le jeu mélange ainsi phases d’exploration, de combat et de puzzle. Idéal pour les petits et les plus grands, Moss immerge le joueur dans plusieurs tableaux particulièrement détaillés.

Des environnements que l’on prend donc plaisir à observer jusque dans leur moindre détail. De plus, les animations ainsi que les quelques interactions possibles avec la souris ont un petit quelque chose de magique. Des détails ici et là qui rendent la relation entre le joueur et la petite souris très complice. Avec sa narration particulièrement réussie et ses mondes enivrants, Moss est incontestablement un titre à essayer.

Pistol Whip

Si Beat Saber est sans conteste le pilier des jeux de rythme, quelques autres titres se démarquent tout de même du lot. C’est le cas avec le très nerveux Pistol Whip. Le principe est simple. Armé de votre pistolet, vous devez éliminer les ennemis en restant en rythme avec la musique tout en évitant leurs tirs et les obstacles. Un principe simple mais efficace et extrêmement addictif. Les environnements très colorés réagissent au rythme de la musique donnant la forte impression d’être en plein trip. Si Beat Saber muscle vos bras, c’est vos jambes que Pistol Whip mettra à rude épreuve. Quoiqu’il en soit, si vous appréciez les musiques électro et les jeux de tir, Pistol Whip est incontestablement un titre auquel vous devez jouer. A condition d’avoir un minimum de place, histoire de ne pas vous cogner partout !

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Ceci peut également vous intéresser :



Poster un Commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire : Se connecter
  Abonnement  
Me notifier des