Guide d’achat des meilleurs casques VR, nos conseils et sélections

Guide d’achat des meilleurs casques VR, nos conseils et sélections

Ça y est, il est temps pour vous de franchir le pas de la réalité virtuelle ? Vous vous demandez quel casque VR pourrait vous correspondre au mieux parmi tous les modèles disponibles ? Ce guide d’achat est là pour ça. Nous allons vous orienter en développant chaque cas pour vous aider à vous y retrouver dans votre choix final.

Pour un premier pas dans la VR

La réalité virtuelle vous fait doucement de l’œil. Seulement, vous cherchez un produit très facile à prendre en main, sans branchements ni paramétrages compliqués. Dans la précédente version de ce guide, nous vous recommandions l’Oculus Go pour franchir un premier pas dans la VR. Malheureusement, l’entrée de gamme d’Oculus n’est plus produite aujourd’hui et seuls quelques fonds de stocks subsistent chez certains revendeurs.

Par conséquent, si vous cherchez à vous offrir (ou à offrir) une expérience de qualité, facile d’accès et à moindre coût, nous vous recommandons de vous orienter à présent vers les modèles occasions de l’Oculus Quest premier du nom. Totalement autonome, le Quest ne nécessite aucun raccordement à un ordinateur. Disponible en 64 Go ou 128 Go, la bibliothèque d’applications est accessible directement sous vos yeux ; vous sélectionnez votre jeu et le téléchargez directement dans la mémoire du casque.

Terriblement efficace de par son tracking sans faille, l’Oculus Quest profite surtout d’une grande accessibilité. Le casque VR dispose d’un écran OLED avec des noirs profonds et d’une définition suffisante pour prendre du plaisir autant sur les jeux que sur les services de VOD tel que Netflix. N’hésitez pas à consulter notre test pour davantage de détails.

La diversité, le choix et le confort

Vous n’avez pas de PC, vous possédez ou non une PlayStation 4, la réalité virtuelle vous intéresse et vous souhaitez vous lancer ? Un PC coûte cher et vous ne voulez pas vous ruiner. L’Oculus Quest vous attire, mais pas son catalogue de jeux. Rien n’est perdu, bien au contraire !

Sony propose aujourd’hui la meilleure solution dans ce cas de figure. Le prix d’une PlayStation 4 débute à 279 euros et encore plus bas si vous en trouvez une d’occasion. Le PlayStation VR, quant à lui, démarre aussi autour des 279 euros. Pour un peu plus de 500 euros, vous voilà équipé du casque VR le plus confortable du marché.

De plus, quatre ans après sa sortie, vous disposez également d’un très large choix de jeux, d’exclusivités et d’expériences en réalité virtuelle. Tous les genres sont disponibles et à tous les tarifs. Si vous souhaitez pousser l’immersion, ne négligez pas l’achat d’une paire de PS Move ou encore de l’Aim Controller. Deux accessoires qui remplaceront votre DualShock 4 et qui rendront l’expérience VR encore meilleure.

Dans les détails, il est tout de même important de préciser qu’il est préférable d’opter pour une PS4 Pro si le choix s’offre à vous. En effet, certains jeux bénéficient d’optimisations pour cette dernière, et jouissent d’améliorations visuelles notables. Cependant, tout n’est pas parfait avec le PlayStation VR ; on pourra notamment regretter l’absence de stick analogique sur les PS Move, un tracking perfectible et une installation fastidieuse qui nécessite de nombreux branchements. D’autre part, bien qu’il soit équipé d’un écran OLED, le PSVR souffre aujourd’hui d’une définition qui commence à accuser le poids des années. Toutefois, lorsque la magie de l’immersion s’opère, il est heureusement facile de faire l’impasse sur ce détail. Précisons enfin que le casque VR de Sony est également compatible avec la PS5 à condition d’avoir l’adaptateur nécessaire.

Le coup de cœur

Si vous êtes à la recherche d’une solution abordable financièrement avec une expérience de réalité virtuelle de qualité, le dernier né de la famille Oculus, le Quest 2 représente indubitablement le casque VR disposant de la meilleure offre à ce jour. En plus de s’ouvrir aux jeux PC VR avec la fonction Link, rappelons qu’il est avant tout autonome (sans aucun câble), mais aussi plus léger que la moyenne, muni d’un superbe écran et doté de fonctionnalités uniques comme le hand-tracking (suivi des mains).

Avec une facilité d’utilisation sidérante, le dernier casque VR de Facebook peut facilement se retrouver entre toutes les mains, dont les plus néophytes. Une force qui lui permet désormais de toucher le grand public comme jamais auparavant. À la manière d’une Nintendo Switch, le Quest 2 est également transportable et utilisable presque n’importe où.

Disponible depuis le 16 septembre 2020, l’Oculus Quest 2 est décliné en deux modèles, 64 Go et 256 Go proposés respectivement à 349 euros et 449 euros. Pour en savoir davantage, nous vous invitons à consulter notre test du casque en cliquant ici.

Quel casque de réalité virtuelle choisir pour du PC VR ?

Le Valve Index, l’élite de la VR sur PC

La meilleure expérience PC VR se trouve sur le Valve Index. Le premier casque VR de Valve offre un excellent champ de vision, une superbe définition de 2880 x 1600 pixels combinés, un son spatial de grande qualité et un confort exemplaire. Les Index Controller figurent à ce jour comme étant les meilleurs contrôleurs pour la réalité virtuelle. Chaque doigt est détecté ! Prendre les objets, les lancer et interagir avec les environnements virtuels est bien plus naturel qu’avec n’importe quel autre contrôleur.

Toutefois, en comparaison avec d’autres casques VR, le Valve Index nécessite quelques branchements supplémentaires. En effet, Valve a souhaité rester fidèle à l’utilisation des stations de base. Il s’agit de capteurs qu’il est nécessaire de placer en hauteur dans votre pièce afin d’assurer le tracking du casque et des contrôleurs. Enfin, le kit complet du Valve Index revient à 1079 euros, auquel il faudra donc ajouter le budget d’un PC performant. Pour plus de détails sur le Valve Index, nous vous invitons à consulter notre TEST.

Oculus Quest 2 vs Oculus Rift S, le dilemme

Bien qu’initialement les casques étaient effectivement destinés à deux cibles différentes, il en est tout autre aujourd’hui. La cause de ce revirement de situation a un nom : l’Oculus Link. Pour résumer, cette fonctionnalité permet de brancher un Oculus Quest à un PC et ainsi pouvoir accéder au catalogue Rift de l’Oculus Store ainsi que celui de SteamVR. Si en 2019 il était facile de recommander l’Oculus Rift S dans ce domaine, le lancement de l’Oculus Quest 2 et la sortie de la bêta pour l’Oculus Link change définitivement la donne.

En effet, l’Oculus Quest 2 profite de bien des avantages à commencer par une définition fixée à 1832 x 1920 pixels par œil dépourvus de tout effet de grille et un taux de rafraichissement à 90 Hz. L’image que procure la fonction Oculus Link est à présent maitrisée et enfin à la hauteur des attentes. Des réglages sont également disponibles afin de pouvoir fonctionner convenablement sur un maximum de configuration.

Mais là où le Quest 2 est imbattable, c’est indéniablement son placement tarifaire situé 100 euros en dessous de l’Oculus Rift S. Pour toutes ces raisons, l’Oculus Quest 2 figure aujourd’hui comme étant l‘un des meilleurs choix qualité/prix dans le cadre d’une utilisation PC VR. Vous pouvez retrouver les tests de ces deux casques ici pour le Rift S et là pour le Quest 2.

Le cas du HP Reverb G2

Alors que nous sommes à quelques encablures de son lancement, le HP Reverb G2 revient très souvent sur la table. Et pour cause, avec ses 4320 x 2160 pixels combinés, le nouveau casque de réalité virtuelle de HP possède la meilleure définition du marché. Et s’il profite aussi d’un son de qualité, dû entre autres à sa collaboration avec Valve, le casque souffre pourtant de lacunes qui font tache ; les contrôleurs.

En effet, malgré son prix élevé, le casque hérite d’un tracking bancal où les pertes de suivis sont légion. La faute à un écosystème d’antan qui n’a pas su se renouveler depuis le lancement de la gamme Windows Mixed Reality. S’il figure dans ce guide d’achat, c’est donc surtout pour mettre en garde les potentiels acquéreurs. De fait, si vous cherchez un casque VR pour des jeux d’actions ou de rythme, passez votre chemin.

En revanche, nous pouvons le recommander seulement si les 749 euros ne sont pas un obstacle pour vous, que vous recherchez LA meilleure image en VR et que vous jouez principalement aux simulations automobiles avec un volant, ou d’aviation avec un HOTAS.

Les Vive exclus ?

Autrefois fer de lance de la réalité virtuelle, le Vive premier du nom est devenu aujourd’hui obsolète. Le Vive Pro est bien trop cher pour ce qu’il propose, comptez 1199 euros pour le kit complet. L’Oculus Quest 2 presque trois fois moins cher dispose d’une définition supérieure et des contrôleurs de bien meilleure qualité.

Reste alors le dernier arrivé chez HTC, le Vive Cosmos. Proposé à 699 euros, le dernier de la famille Vive semble, depuis sa sortie, rencontrer de nombreux problèmes. Tracking buggé, autonomie des contrôleurs excessivement basse et plantages fréquents.

Des défauts à moitié oubliés avec le Vive Cosmos Elite qui fonctionne quant à lui avec les stations de bases et… les wands, oui, les contrôleurs de 2016 vendues à l’époque du tout premier Vive… Bien heureusement, il est tout de même possible d’associer le Cosmos Elite avec les Valve Index Controller.

Malheureusement, force est de constater que le Cosmos et sa petite gamme ne semblent pas emprunter le même succès que son vieux frère, le Vive. Si HTC souhaite conquérir de nouveaux joueurs, le Vive Cosmos doit obtenir un repositionnement tarifaire afin de le rendre plus attrayant face à une concurrence de plus en plus véloce.

Partager sur

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Ceci peut également vous intéresser :



Abonnement
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Toto
Toto
1 mois plus tôt

Quid du cosmos elite ?