La Nintendo Switch compatible VR ? Déclarations, brevets : on fait le point

Depuis la sortie de la Switch en mars 2017, de nombreuses questions se posent au sujet de son éventuelle compatibilité avec la réalité virtuelle. Nintendo s’est pourtant exprimé à plusieurs reprises concernant ses intentions. Voici un rapide tour d’horizon de ce que l’on sait.

Les interrogations concernant l’intégration de la VR sur la Switch ont commencé avant même le lancement de la console. En effet, dès le 15 décembre 2016, un membre du forum NeoGAF avait publié plusieurs brevets destinés à la nouvelle console de Nintendo.

Parmi tous les schémas récupérés, l’un met en avant un accessoire permettant d’introduire la console à la manière des casques VR Cardboard. Une configuration aujourd’hui très répandu du côté des smartphones pour l’utilisation de la réalité virtuelle. Il s’agirait là d’une solution intéressante à faible coût ; elle permettrait aux joueurs de s’équiper uniquement d’un accessoire supplémentaire.

Deux mois plus tard, en février 2017, Tatsumi Kimishima, le PDG de l’entreprise à l’époque, avait déclaré lors d’une interview accordée au site Japonais Nikkei, que Nintendo « étudiait » l’ajout de la réalité virtuelle à sa nouvelle console.

« Nous devons d’abord résoudre les problèmes inhérents à la VR , notamment la possibilité de jouer pendant plusieurs heures. Si nous y parvenons, nous soutiendrons cette technologie sous une forme ou une autre »

En voilà une bonne chose. Nintendo est conscient des inconvénients que cette technologie peut avoir chez certaines personnes et semble déterminé à vouloir y remédier. La console s’adressant à un public plus jeune mais aussi plus âgé que la concurrence, l’objectif pour le constructeur est évidement que l’ensemble des acquéreurs de la Switch puissent bénéficier de la VR sans aucune incommodité.

Une salle VR incontournable

Au cours de l’été 2017, l’éditeur japonais Bandai Namco ouvre sa première grande salle d’arcade dédiée à la réalité virtuelle, la VR ZONE. Située dans le quartier de Shinjuku à Tokyo, cet espace propose une vingtaine de jeux et expériences.

Parmi la sélection, on y trouve des licences très populaire, avec entre autres, Dragon Ball VR ou encore Dragon Quest VR et surtout… Mario Kart VR ! Pour la toute première fois, le jeu de kart du plombier moustachu le plus connu du monde devient jouable en réalité virtuelle. Un fantasme pour de nombreux joueurs, aujourd’hui bien réel. Le jeu se joue avec un HTC Vive ainsi qu’un Vive Tracker pour chaque poignet, le tout sur un kart en mouvement.

Nintendo a donc donné son accord à Bandai Namco afin qu’il puisse utiliser librement la licence Mario Kart en réalité virtuelle. Le constructeur Japonais signe ici une belle preuve de son ouverture à l’égard de cette technologie.

La VR dissimulé ?

Sur Twitter, le hacker Cody Brocious, a réussi à trouver en scrutant le code du système de la Switch, différentes lignes et fonctions en rapport direct avec la VR. Ainsi, des lignes contenant les mots « IsVrModeEnabled » et « SetVrModeEnable » ont été repéré en août 2017.

Un petit indice certes, mais un indice quand même ! On ne saura probablement jamais pourquoi ces mots apparaissent, mais cela aura au moins eu le mérite de soulever une fois de plus la question.

Oui, mais non.

Le 11 janvier 2018, le site Les Numériques publie une interview du directeur général de Nintendo France, Philippe Lavoué. Au cours de celle-ci, on y apprend que la direction française de l’entreprise serait en revanche plutôt septique à l’idée d’employer la réalité virtuelle. Un son de cloche qui semble être différent de celui du Japon.

« Nous sommes très pragmatiques. Vous regardez les casques de VR, j’ai des doutes sur leur capacité à séduire le plus grand nombre. Et les consommateurs ne sont pas patients avec le divertissement si vous n’êtes pas capables de leur offrir une solution complète. »

Quelques semaines plus tard, Tatsumi Kimishima était interviewé cette fois-ci par le magazine japonais Diamond. Lors de cet entretien, le sujet de la réalité virtuelle a été de nouveau abordé.

« J’ai conscience que la réalité virtuelle est intéressante en tant que technologie et je suis très intéressé par elle. Je (au sens Nintendo) l’utiliserai lorsque je pourrai faire des choses intéressantes avec elle. Mais nous n’avons rien fait d’intéressant pour le moment. »

Hacking bis

Au cours de l’été 2018, c’était un autre bidouilleur qui s’était exprimé sur Twiter. Le hacker aurait directement trouvé comment activer un certain « VR Mode ». Une fois celui-ci activé, on remarquera sur la vidéo postée, que l’affichage de la console se dédouble, ne laissant aucun doute sur une fonctionnalité cachée.

Doucement, mais sûrement !

Au début du mois d’octobre 2018, Reggie Fils-Aimé accorde une interview à la GeekWire Summit de Seattle. Au cours de celle-ci, il apparaît très clairement que Nintendo s’est engagé dans la VR et confirme avec évidence sa volonté à vouloir proposer la solution la plus aboutie possible.

‟ C’est une chose à laquelle nous pensons constamment, qu’on expérimente. Pour la réalité virtuelle, nous l’avons dit : c’est une technologie vers laquelle nous lorgnons, mais au bout du compte, elle doit être amusante. C’est notre mission, et c’est ce que nous faisons sans doute mieux que quiconque. Nous n’avons rien à annoncer pour le moment. Ce sont des technologies que nous allons continuer d’expérimenter. Il y a de nouvelles expériences auxquelles nous voulons donner vie. ”

Enfin dernièrement, c’est le site Nintendo World Report qui déclare que certaines sources confirmeraient qu’une annonce concernant la réalité virtuelle serait faite cette année.

Loading, please wait…

C’est une évidence, Nintendo fait bel et bien des essais en interne avec sa Switch. Les difficultés principales seraient, sans nul doute, dues à la faible puissance de la console. Qu’est-il possible de faire avec seulement 4 Go de Ram, un processeur cadencé à 1 Ghz et une carte graphique ne dépassant pas les 384Mhz en mode portable ?

Rappelons que si la Switch peut afficher une résolution de 720p sur son écran, tous les jeux n’en profitent pas à l’heure actuelle. Lorsque l’on sait qu’en VR, les jeux demandent deux fois plus de ressources, il est légitime de se demander à quoi pourrait ressembler le résultat avec les caractéristiques techniques énoncées précédemment.

Quelle est donc la solution ? Une nouvelle console, évidement. Les dernières rumeurs iraient dans ce sens, annonçant l’arrivée prochaine d’une Switch Pro. Une résolution plus élevée, un processeur plus puissant accompagné de plus de Ram, et surtout un écran OLED (on peut toujours rêver).

Aujourd’hui, la majorité des smartphones peuvent faire tourner des jeux et applications en réalité virtuelle sans difficulté. Pour rappel, en 2014 Samsung avait présenté le Gear VR. Un accessoire permettant à l’époque de clipser son Samsung Note 4 et de s’en servir comme un casque virtuel. Cinq ans plus tard, Nintendo a assurément les moyens d’en faire tout autant.

Nous allons continué de suivre avec attention toutes les prochaines annonces. Il est certain que Nintendo s’engagera dans la réalité virtuel tôt ou tard. Nous sommes impatients et très excités de savoir quand et comment tout cela arrivera.

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google

Cela peut vous intéresser :

Poster un Commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire : Se connecter
  Abonnement  
Me notifier des