Oculus Quest 2 + Link, le meilleur combo PC VR face à l’Oculus Rift S ?

Oculus Quest 2 + Link, le meilleur combo PC VR face à l’Oculus Rift S ?

Avec l’Oculus Link, l’Oculus Quest 2 a la particularité de pouvoir accéder au catalogue de jeux PC VR. Un plus non négligeable qui permet de découvrir de véritables pépites comme Half-Life : Alyx ou encore Asgard’s Wrath. Toutefois, le résultat obtenu dans le casque vaut-il vraiment la peine de se tourner vers cette solution au détriment des autres casques VR, comme l’Oculus Rift S par exemple ? Qualités et défauts, ce guide va vous aider à mieux orienter votre choix.

Il existe bien sûr d’autres façons que le Link pour pouvoir jouer aux jeux PC VR avec un Oculus Quest 2. Le casque étant ouvert aux applications APK en plus d’être doté du WIFI 6, il laisse indubitablement le champ libre à de nombreuses alternatives expérimentales qu’il nous tarde de tester. Cela dit, nous allons aborder dans ce dossier uniquement le sujet du Link qui reste la solution la plus simple et qui ne nécessite aucun bidouillage particulier pour fonctionner.

Nous avons testé en long en large et en travers la fonction Oculus Link sur l’Oculus Quest 2. Avant d’attaquer le sujet, il est important de rappeler que cette fonction est toujours en bêta. Des bugs en cours de jeu ou des soucis de configuration sur PC peuvent parfois apparaitre. À propos du PC justement, voici les configurations requises par Oculus :

Composant Spécifications recommandées
Processeur Intel i5-4590, AMD Ryzen 5 1500X ou version supérieure
Mémoire 8 Go de RAM ou plus
Système d’exploitation Windows 10
Ports USB 1 port USB

La majorité des cartes graphiques Nvidia sont heureusement prises en charge par la fonction Oculus Link, excepté les quelques modèles : Titan Z, GeForce GTX 1060 3 Go (pc portable), GeForce GTX 1060M et GeForce GTX 1650. Chez son voisin AMD, seules les cartes graphiques série 200 et 300 ne sont pas encore supportées.

Le câble USB

Il est évidemment recommandé d’avoir un câble USB de qualité pour obtenir la meilleure expérience possible. Oculus propose bien sûr son propre modèle à 99 euros, toutefois, il est possible de trouver d’autres câbles USB bien moins chers et tout aussi fonctionnels. Voici d’ailleurs quelques alternatives :

ANKER Câble USB 3.0 – 3m 15,99 € Voir l’offre
KIWI DESIGN Câble USB 3.0 – 3m 19,99 € Voir l’offre
KIWI DESIGN Câble USB 3.0 – 5m 25,99 € Voir l’offre
NEWSZEROL Câble USB 3.0 – 6m 27,99 € Voir l’offre

S’il est bien entendu conseillé de brancher le câble directement au PC, nous avons aussi testé le comportement de la fonction Link en passant par un hub USB. Nous avons également testé avec un câble USB bas de gamme ainsi qu’avec le câble de recharge original de l’Oculus Quest 2. Dans ces différentes configurations, nous tenions à signaler n’avoir observé aucun dysfonctionnement, ni lag ou détérioration d’image…

Oculus Link : la qualité de l’image

Nous voici dans le paragraphe le plus intéressant. Sur ce critère nous allons prendre en comparaison l’Oculus Rift S, qui n’est autre que l’actuel casque VR le plus utilisé sur Steam. Voici un tableau comparatif des caractéristiques les plus importantes des deux casques de réalité virtuelle :

Oculus Quest 2 Oculus Rift S
Écran LCD LCD
Définition par œil 1832 x 1920 1280 x 1440
Fréquence 72 Hz / 90 Hz 80 Hz
Champ de vision ~ 110° ~ 110°
Poids 503 g 563 g

Le premier aspect qui saute aux yeux est incontestablement le gain de définition qu’offre l’Oculus Quest 2. Cela se traduit notamment par une forte diminution de l’aliasing. Sur ce terrain, la densité de pixels et la quasi-suppression de l’effet de grille placent le casque autonome bien devant l’Oculus Rift S.

L’image pourrait ainsi paraitre plus nette, mais malheureusement ce n’est pas vraiment le cas. Pour mieux comprendre, rappelons que l’image diffusée dans le Quest n’est autre qu’un stream du jeu qui tourne sur votre PC. De fait, une compression est inévitable afin que le signal vidéo puisse être transféré le plus rapidement possible jusqu’au casque et éviter d’éventuelles latences.

Si effectivement la dalle de l’Oculus Quest 2 a ses avantages, elle ne peut en revanche rien faire contre l’effet de flou causé par la compression. De plus, le stream provoque une réduction de la plage de couleurs, ce qui a pour effet de rendre l’image plus terne avec des couleurs moins fidèles. Soulignons également qu’une faible dégradation de l’image est visible dès lors que l’on quitte les yeux du centre de celle-ci. Enfin et pas des moindres, la fonction Oculus Link est actuellement toujours bridée à 72 Hz.

Zoom sur les résultats

Il est très difficile de vous partager les résultats que nous avons réellement obtenus. Bien sûr, nous avons tenté de prendre en photo l’image à travers les objectifs, mais cela n’est pas assez pertinent. Après plusieurs essais, nous avons choisi de passer par l’application SideQuest et sa fonction miroir qui permettent d’attraper la source brute du flux qui est diffusée jusqu’au casque de réalité virtuelle. Du côté de l’Oculus Rift S, nous sommes passés directement par SteamVR et l’option « afficher la vue VR ». Quant au jeu, il s’agit de Half-Life : Alyx. En outre, afin de bien distinguer les défauts, nous avons volontairement zoomé sur l’image :

Sur la première image avec l’Oculus Link, l’effet de flou est particulièrement visible et donne le sentiment d’une image baveuse. Sur celle du Rift S, on constate effectivement des couleurs plus fidèles et une image plus propre. Plus propre oui, mais malheureusement l’effet de grille pourtant bien présent dans le casque, ne peut être représenté ici.

Néanmoins, comme mentionné dans notre test de l’Oculus Quest 2, il possible d’augmenter subtilement la qualité du stream en changeant quelques valeurs depuis l’application « OculusDebugTool.exe ». Précisons qu’il s’agit de paramétrages recommandés par Oculus, et comme on est gentils, les revoici :

NVIDIA GTX 970 ou comparableNVIDIA GTX 1070 ou comparableNVIDIA RTX 2070 ou comparable
Pixels Per Display Pixel Override : 1.0

Distortion Curvature : Default

Encode Resolution Width : 2016

Pixels Per Display Pixel Override : 1.1

Distortion Curvature : High

Encode Resolution Width : 2352

Pixels Per Display Pixel Override : 1.2

Distortion Curvature : Low

Encode Resolution Width : 2784

Voici les trois résultats obtenus en utilisant les valeurs suggérées par Oculus :

Le gain de netteté est léger, mais perceptible avec par exemple les briques qui s’affinent en augmentant les paramètres. Il est à noter que la dégradation de l’affichage dans les coins de l’image que nous avons mentionné plus haut disparait complètement avec les valeurs les plus hautes. Par conséquent, si votre PC arrive à suivre, n’hésitez surtout pas à opter pour les meilleurs réglages.

Oculus Quest 2 vs Oculus Rift S  : lequel choisir ?

L'Oculus Rift S

Encore en bêta, l’expérience Oculus Link a encore du chemin à faire avant d’arriver à maturité. Cependant, comme souvent en VR, l’immersion prend le pas et il devient facile d’oublier ces vilains petits défauts. Toutefois, si Facebook veut nous faire oublier la concurrence, l’entreprise va devoir rapidement mettre à jour sa fonction pour faire du Quest 2 un vrai rival.

Avant de conclure, il y a plusieurs facteurs à savoir. Si nous n’avons pas évoqué le confort, il reste néanmoins l’un des aspects les plus importants pour prendre du plaisir en réalité virtuelle. Et sur ce point-là, l’Oculus Rift S domine très largement avec sa sangle bien plus confortable. Le casque PC VR reste également en tête face à la sangle Élite Quest 2 vendue en option à 49 euros.

L'Oculus Quest 2

En revanche, là où l’Oculus Quest 2 est imbattable, c’est son prix. À seulement 349 euros, il s’agit du casque VR disposant de la meilleure offre à ce jour. Car en plus de s’ouvrir aux jeux PC VR, il est avant tout autonome, plus léger que la moyenne, muni d’un superbe écran et doté de fonctionnalités uniques comme le hand-tracking.

À ce stade, si vous devez choisir entre l’Oculus Rift S et l’Oculus Quest 2, nous vous recommandons le Quest 2 qui représente indéniablement un achat à long terme. D’autant qu’il est évident que la qualité de la fonction Oculus Link va rapidement évoluer dans les prochains mois. En revanche, si vous êtes déjà en possession d’un Oculus Rift S, nous trouvons que peu d’intérêt, pour le moment, à effectuer une bascule en faveur du dernier casque VR de Facebook.

Partager sur

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Ceci peut également vous intéresser :



Abonnement
Me notifier des
guest
8 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Legrand
Legrand
5 jours plus tôt

Salut, J’ai préco le HP Reverb G2 et j’avoue que je me tâte entre gardé ma préco et le quest 2.
Les deux sont des qualités/défauts.
Vous avez pu essayé le Reverb G2 ?

harke
3 jours plus tôt

Bonjour, je tenais a prévenir que les paramètre d’encodage donné sont pour le quest premier du nom, pour le quest 2 la valeur idéal la plus haute est 3664 (qui est la résolution native par oeil 1832 multiplié par deux) , il est aussi conseiller d’utilisé un pixel density à 1.2

Last edited 3 jours plus tôt by harke
harke
Reply to  Nicolas C.
2 jours plus tôt

je n’ai aucun soucis avec 🙂 pas de perte d’image/freez/tracking ou autre, je suis avec un ryzen 5 3600x + 1080ti et un cable usb 3 generique (j’obtiens 2.8 gb/s avec le test de l’usb dans les option oculus)

parcontre le 90hz (via commande adb) ne fonctionne pas en mode link, ça fait un ecran noir mais rien a voir avec l’option au dessus

Last edited 2 jours plus tôt by harke
SuperTimor
SuperTimor
2 jours plus tôt

J’ai tenté d’utiliser le debug tool pour booster la définition sur mon quest 2 avec l’oculus link, mais rien ne change. Pire, en activant le HUD en mode layer, je vois que le pixel density est à 0,91… Pas étonnant que l’image paraisse aussi floue !
En re-testant avec mon quest 1 le pixel density correspond bien à la valeur définie dans l’outil de debug (1.21 pour une valeur définie à 1.2).
En espérant que Fessebouc/Oculus fasse enfin arriver l’Oculus Link à maturité, afin de profiter pleinement de la définition des écrans du quest 2 en PCVR, j’ai le sentiment d’avoir acheté trop tôt…