TEST : Astro Bot Rescue Mission, le petit robot qui en a sous le capot !

Annoncé lors de l’E3 2018 par le français (cocorico) Nicolas Doucet, directeur de création et producteur chez Sony Japan Studio, Astro Bot Rescue Mission fut attendu par les possesseurs de PlayStation VR tout comme un fan de Nintendo attend un nouveau Mario. Le petit robot créé au sein de Japan Studio par la team Asobi doit-il être jaloux du célèbre plombier ? La réponse dans notre test ci-dessous. 

Si vous possédez un casque PlayStation VR, vous n’avez pas pu passer à côté de la compilation de mini-jeux PlayRoom VR, et par ce fait, de Robot Rescue. Tous les codes de ce qui deviendra Astro Bot Rescue Mission y sont déjà présents. Une courte aventure qui avait déjà beaucoup fait parler d’elle tant elle donnait envie d’en voir plus. Et c’est dorénavant chose faite pour le plus grand plaisir des petits et des grands, avec un jeu qui exploite à merveille les possibilités données par la réalité virtuelle ainsi que la manette DUALSHOCK 4.

Perdus dans l’espace

L’histoire, bien qu’anecdotique, démarre au sein du menu principal. Embarqué sur un vaisseau spatial, l’équipage de robots se fait attaquer par un alien venu s’emparer du casque de réalité virtuelle présent sur l’engin. Dans son méfait, l’alien détruit entièrement l’embarcation, dispersant ainsi ses habitants dans l’espace. Ne reste alors qu’un seul rescapé, que nous nommerons ici Astro. Votre mission est simple : accompagner ce dernier afin de retrouver ses 212 compagnons et reconstruire le vaisseau.

La plateforme 2.0

Astro Bot Rescue Mission n’est pas un jeu de plateforme comme les autres. Vous incarnez un personnage posé sur une soucoupe volante, et votre progression au sein de chaque niveau se fait de façon linéaire, du départ jusqu’à l’arrivée. Cependant, le level design vous demande de diriger Astro tout autour de vous. On ne reste jamais statique en jouant ; on se penche, on se retourne, on lève la tête. Seul bémol, votre déplacement se faisant automatiquement, il est impossible de revenir en arrière pour sauver un acolyte oublié.

Un véritable couteau suisse

La team Asobi a voulu profiter au maximum des capacités de la DUALSHOCK 4. Et c’est réussi ! La manette, en plus de produire les bruits des rescapés recueillis à l’intérieur grâce à son haut-parleur, se transforme à maintes reprises en divers outils tels qu’un pistolet à eau, un grappin, ou encore une gatling-gun. Des gadgets qui seront indispensables à votre progression. À cela, rajoutez la possibilité de casser des parties du décor avec votre tête, ou encore d’éviter les projectiles de vos ennemis. Vous obtenez ainsi une combinaison parfaite de gameplay afin d’éviter la monotonie de certains jeux de plateforme.

C’est bien, c’est beau, c’est propre

Répartie sur 5 mondes constitués chacun de 4 niveaux et d’un boss, votre quête vous fera traverser déserts, forêts, maisons hantées, etc… Et c’est bien là une des principales forces de ce titre. Chaque niveau surprend par son ambiance au point de nous faire faire, à plusieurs reprises, des pauses afin d’admirer les décors et leurs détails. Qu’il s’agisse de gravir une plante s’élevant au delà des nuages, de plonger au plus profond des océans ou encore de parcourir le bras d’un géant de fer, Astro Bot Rescue Mission émerveille par son originalité. Graphiquement impeccables et dépourvus d’aliasing, de clipping ou encore de flou, ils sont un régal pour les yeux. Les boss, quant à eux, sont énormes et impressionnants de créativité. Un vrai plaisir d’affronter ces colosses.

Côté son, le thème principal est à ce jeu ce que « It’s a small world » est à Disneyland. Autant vous dire qu’il restera gravé dans votre tête tout au long de votre session de jeu, voire même une fois le casque retiré. Le reste du jeu est agrémenté de musiques qui accompagnent à merveille les situations que l’on traverse. À noter que le son 3D vous permet de repérer les cris de détresses de vos compagnons parfois bien cachés dans le décor.

Encore, encore et encore !

Astro Bot Rescue Mission se termine (malheureusement) en 5h environ. On aurait aimé en avoir d’avantage, d’autant plus que le jeu se veut plutôt facile pour les joueurs expérimentés. Un choix de développement fait pour atteindre un public plus élargi et ne pas frustrer les joueurs novices. La durée de vie est rallongée à l’aide de caméléons dissimulés dans les niveaux, qui donneront accès à des défis facultatifs, à la difficulté parfois élevée. Les pièces récoltées le long de votre aventure pourront être dépensées dans votre vaisseau afin d’acheter des figurines via une machine à pince quelque peu dispensable.

9.5 / 10 Note finale
{{ reviewsOverall }} / 10 L'avis des lecteurs (1 vote)
PlayStation VR(Plateforme)
Les Atouts
• Graphiquement parfait
• La grande variété des niveaux
• Son côté mignon et drôle
• La réalité virtuelle très bien exploitée
• Un gameplay immersif
• Les gadgets de la manette
• Des boss inoubliables
• Une bande son entraînante
Les Faiblesses
• Un poil court
• Un tantinet facile

CONCLUSION :

Astro Bot Rescue Mission se pose sans contestation comme le jeu à avoir dans sa bibliothèque PlayStation VR. Il est beau, drôle et fun. On appréciera sa capacité à utiliser tout ce qui fait de la réalité virtuelle une expérience unique. Il réjouira petits et grands par ses mécaniques de gameplay. L’expérience est tellement bonne que l’on en demande encore après les 5h d’émerveillements de l’histoire. Une aventure un peu courte, mais est-ce là réellement un défaut ou juste la preuve qu’il sait nous scotcher à notre casque ? La team Asobi nous sert ici un chef-d’oeuvre de la plateforme. De quoi faire pâlir le moustachu de Nintendo. Il ne nous reste plus qu’à attendre une probable suite tant cet épisode est une réussite.

L'avis des lecteurs Vous devez être connecté pour laisser un avis
Trier par :

Soyez le premier à laisser votre avis.

User AvatarUser Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google

Cela peut vous intéresser :