TEST : Beat Saber, sabrez le champagne !

Des mois après son accès anticipé sur PC, Beat Saber a finalement atterrit sur PlayStation VR en version « finale ». Peu de chance que vous soyez passés à côté de ce petit bijou musical et physique ! Alors, Beat Saber est-il un jeu parfait ? La réponse dans notre test.

Il y a des moments clés dans l’histoire des jeux-vidéo, pouvant être simplement un jeu qui a marqué les esprits (Super Mario Bros), l’évolution de la technologie (les premiers jeux en 3D) ou encore la création d’un nouveau concept. Beat Saber peut se targuer d’être un peu des trois. On peut considérer qu’il est à la fois un jeu emblématique, qu’il n’existe que grâce à l’arrivée d’une nouvelle technologie, la réalité virtuelle ; et qu’il a ainsi donné naissance à un concept totalement inédit. Beat Saber a tout d’un grand jeu… ou presque.

Ramenez la coupe à la maison…

Exposons rapidement ce concept unique que vous connaissez probablement déjà. Muni d’un sabre bleu en main droite et d’un sabre rouge en main gauche, vous devez trancher des cubes avec le sabre de couleur correspondante. Il est également nécessaire de respecter le sens de découpe indiqué, en rythme avec la musique. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que le système de scoring ne se limite pas à la simple découpe du cube dans la bonne direction, loin de là !

En effet, Beat Saber vous oblige à vous donner à 200% pour tenter de grimper dans les classements mondiaux. Car pour avoir le maximum des points d’une coupe, il faut effectuer un mouvement très ample ; c’est à dire 90 degrés de rotation avant la découpe et 60 degrés après. Ce qui correspond à un angle de 150° à effectuer pour chaque cube tranché. Bien entendu, le score obtenu est progressif et faire un mouvement de 140° au lieu de 150° ne vous fera pas perdre beaucoup de points. En outre, jusqu’à 10 points sont attribués en fonction de la proximité de coupe avec le centre du cube. Vous l’avez compris, obtenir le score maximal sur un morceau de Beat Saber est extrêmement difficile.

Quand la musique est bonne !

Mais un excellent concept ne suffit pas à faire un excellent jeu. Tout bon jeu musical se doit d’avoir une bande son de qualité ! Beat Saber ne déroge heureusement pas à la règle. Très électronique et constituée en partie de compositions originales de l’artiste compositeur tchèque Jaroslav Beck, la sélection se marie à merveille avec les environnements minimalistes et futuristes du titre. A l’exception d’un ou deux morceaux peu inspirés ou répétitifs, la setlist est de très bonne facture. On trouvera notamment un titre aux sonorités flamenco ; un autre plutôt hard-rock mais aussi un très sympathique air celtique interprété au violon et à la flûte.

Au nombre de 16 à la sortie de cette version PSVR, on ne peut pas dire que Beat Saber soit généreux. Les jeux musicaux nous ont habitués à mieux dans le passé. Cependant, deux morceaux supplémentaires (et gratuits) sont arrivés rapidement, dont l’excellent Pop/Stars de League of Legends ; et d’autres sont d’ores et déjà programmés. Les joueurs PC jouissent par contre de la possibilité d’ajouter des morceaux créés par la communauté via l’utilisation d’un Mod non-officiel, même si les partitions ne sont généralement pas aussi bien travaillées que celles des titres d’origine. C’est néanmoins un avantage indéniable à la version PC qu’il ne faut pas oublier.

C’est pas ma faute à moi…

En contre-partie, la version PlayStation VR embarque un mode campagne inédit. A la difficulté croissante, il vous est demandé toutes sortes de missions. Par exemple, terminer un morceau avec un combo minimum. Cumuler une certaine distance avec vos bras, vous obligeant ainsi à bouger même lorsqu’il n’y a pas de cubes. Si ces 2 exemples de défis sont plutôt sympathiques, on ne pourra pas en dire autant de ces missions qui vous demandent de faire tout l’inverse.

Oui, vous avez très bien lu ! Certaines missions demandent de ne pas dépasser une distance de mouvement cumulée. Cela vous force à rester immobile tout en découpant les cubes avec de tout-petits coups de poignet. Pire encore, certains défis demandent de ne pas dépasser un combo maximum ! Vous êtes donc obliger de faire des erreurs volontaires pour ne pas perdre. C’est de loin la pire idée que les développeurs aient pu avoir dans ce mode campagne, qui reste malgré tout un bon ajout.

Harder, Better, Faster, Stronger

Que ce soit dans le mode campagne ou dans le mode libre, la version PSVR de Beat Saber a introduit des modificateurs permettant soit de simplifier le gameplay, soit de le rendre encore plus compliqué. On peut, entre autres, activer un mode « No Fail » (sans échec) ; pratique pour faire découvrir le jeu à des amis. Inversement, activer le mode « Insta Fail » (échec immédiat) oblige le joueur à effectuer un combo intégral. Dans les modificateurs bénéfiques, on note la possibilité de retirer les bombes et les parois à esquiver, deux éléments omniprésents dans Beat Saber ; ou encore de ralentir la bande son.

Inversement, il est possible d’accélérer la vitesse de jeu. Mais l’effet négatif le plus handicapant est la disparition des flèches de découpe peu de temps après leur apparition. En mode libre, tous ces modificateurs impactent votre multiplicateur de score en jeu ! En bonus ou en malus. Ils permettent notamment d’atteindre des scores plus élevés qu’en jouant traditionnellement. A noter par ailleurs la présence d’un mode hardcore « un seul sabre » sur quelques titres du jeu, ainsi qu’un mode « casual » enlevant les flèches sur les cubes et permettant de s’adonner aux joies de la découpe dans le sens qui vous sied le mieux.

7.5 / 10 Note finale
{{ reviewsOverall }} / 10 L'avis des lecteurs (0 votes)
PSVR, Rift, Vive, WMR(Plateformes)
Les Atouts
• C’est jouissif !
• La bande-son électro de qualité
• Le mode campagne
• Les modificateurs complexifiant le gameplay
• Le tracking des PS Move au top
Les Faiblesses
• Tout en anglais
• Certaines missions vous obligent à faire des erreurs
• Seulement 16 titres au lancement (+2 à ce jour)
• Et du coup, un peu cher…

CONCLUSION :

Beat Saber est un indispensable du catalogue VR, et ce malgré un mode campagne bancal et une setlist assez restreinte au lancement (18 au moment de l’écriture de ce test). La bonne nouvelle, c’est que le studio développeur Beat Games prend soin de son bébé et proposera bientôt un mode multi-joueurs en ligne. Le mode de difficulté Expert+ devrait également faire son arrivée sur PlayStation VR et 3 packs de 10 titres supplémentaires sont également prévus (ils seront payants) ainsi que d’autres morceaux gratuits. De quoi faire vivre ce titre majeur tout au long de l’année 2019.

L'avis des lecteurs Vous devez être connecté pour laisser un avis
Trier par :

Soyez le premier à laisser votre avis.

User AvatarUser Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google

Cela peut vous intéresser :