Nvidia améliore le rendu des jeux VR grâce au Super Sampling

Nvidia améliore le rendu des jeux VR grâce au Super Sampling

Cette semaine a lieu le CES 2020 à Las Vegas. À cette occasion, Nvidia vient tout juste d’annoncer une nouvelle fonctionnalité intégrée dans les pilotes des cartes RTX. Celle-ci permet à l’utilisateur de modifier le super sampling tout en économisant au maximum les ressources. L’idée ? Se concentrer sur la partie centrale du champ de vision.

Le super sampling est une fonctionnalité que les joueurs VR sur PC connaissent bien. Cette option permet de jouer avec les sous-pixels de la dalle embarquée afin de redéfinir l’affichage de celle-ci. Concrètement, cela signifie que vous pouvez rendre une image plus nette que celle d’origine. Actuellement, plusieurs jeux proposent, directement dans leurs options, de modifier le super sampling. Cependant, on peut également le modifier manuellement dans les options de SteamVR ou en utilisant des outils spécifiques comme l’Oculus Debug Tool par exemple. Une technique bien connue et largement répandue si ce n’est que cette dernière est néanmoins très gourmande en ressources. Néanmoins, la nouvelle approche que propose Nvidia semble particulièrement prometteuse.

Le super sampling par Nvidia

Cette nouvelle fonctionnalité, baptisée « Variable Rate Super Sampling » (VRSS), utilise le VRS (Variable Rate Shading) ; une technologie récente présente dans les cartes utilisant l’architecture Turing (les séries GeForce RTX). Le VRS est en effet capable de modifier la qualité de l’image dans différentes zones de celle-ci. Ainsi le VRSS propose de jouer avec le super sampling (jusqu’à 8x) en se concentrant principalement sur la partie centrale de votre champ de vision. Une technique qui permet à votre carte graphique d’afficher une image plus nette et évite au passage qu’elle recrache ses poumons. De plus, le VRSS ne s’applique qu’uniquement si votre carte graphique dispose de suffisamment d’espace libre. Le taux de rafraîchissement, et donc votre fréquence d’images, devrait ainsi rester stable à tout moment.

Le VRSS est directement intégré dans le pilote des cartes graphiques et propose pour le moment 24 jeux compatibles. Nvidia précise que d’autres jeux viendront s’ajouter à cette liste.

  • Battlewake
  • Boneworks
  • Eternity Warriors VR
  • Hot Dogs, Horseshoes and Hand Grenades
  • In Death
  • Job Simulator
  • Killing Floor : Incursion
  • L.A. Noire : The VR Case Files
  • Lone Echo
  • Mercenary 2 : Silicon Rising
  • Pavlov VR
  • Raw Data
  • Rec Room
  • Rick and Morty : Virtual Rick-ality
  • Robo Recall
  • Sairento VR
  • Serious Sam VR : The Last Hope
  • Skeet : VR Target Shooting
  • Space Pirate Trainer
  • Special Force VR : Infinity War
  • Spiderman : Far from Home
  • Spiderman : Homecoming – Virtual Reality Experience
  • Talos Principle VR
  • The Soulkeeper VR

Afficher une image plus nette, tout en économisant des ressources en se focalisant sur un endroit précis, rappelle fortement un des avantages que propose l’Eye Tracking. Toutefois, l’Eye Tracking étant trop peu répandu et disponible uniquement sur de rares casques comme le HTC Vive Pro Eye, on ne peut que saluer cette nouvelle fonctionnalité.

Avec le VRSS, Nvidia annonce une différence de 50 FPS par rapport à une utilisation classique du super sampling de même qualité. Voilà donc une bonne nouvelle qui donnera l’occasion d’atteindre encore plus de réalisme dans nos jeux et expériences VR !

Pour activer le VRSS, voici la marche à suivre : Dans le panneau de configuration NVIDIA > Gérer les paramètres 3D > Paramètres du programme > Virtual Reality – Variable Rate Super Sampling > Adaptive

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Ceci peut également vous intéresser :



Abonnement
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments