PlayStation VR : la sélection ultime des meilleurs jeux PSVR pour PS4 et PS5

PlayStation VR : la sélection ultime des meilleurs jeux PSVR pour PS4 et PS5

PARTAGER SUR

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Vous venez d’acquérir un PSVR ? Vous êtes perdu dans cet océan de jeux sur le PlayStation Store et vous ne savez pas quoi choisir ? Pas de problème, ce guide d’achat va vous aider en répertoriant tous les meilleurs jeux du catalogue PlayStation VR, genre par genre et jouable autant sur PS4 que sur PS5. La liste étant assez longue, le guide d’achat est diviser en plusieurs pages afin qu’il soit plus plaisant à consulter. C’est parti !

Les jeux de plateformes

Les jeux de plateformes ne sont pas légions en réalité virtuelle. Pourtant, le PlayStation VR possède plusieurs pépites qu’il serait dommage de rater sous prétexte que ce ne sont pas des jeux en vue à la première personne. Il n’y a pas que les FPS qui fonctionnent bien en termes d’immersion. La preuve avec ces 3 jeux en vue à la 3ème personne que nous avons sélectionnés pour vous. Désolé pour Trover Saves the Universe et Bound, deux autres très bons jeux de plateformes ; l’un pour son côté déjanté, l’autre pour son aventure poétique.

Les nostalgiques : Pixel Ripped 1989 & Pixel Ripped 1995

Qui aurait cru que ce projet universitaire puisse obtenir une si grande considération des joueurs dans le monde entier ? Pixel Ripped 1989 est un petit bijou de jeu de plateformes ! Il vous place dans la peau d’une jeune fille qui doit tout faire pour terminer son jeu-vidéo rétro, Pixel Ripped, sur sa console portable, sans se faire tirer les oreilles par son professeur.

Ce Megaman-like est un jeu relativement court qui renouvelle cependant son gameplay intelligemment à chaque chapitre (au nombre de 4). Il apporte au passage de nombreuses références à la pop-culture ou aux jeux-vidéo de la fin des années 80. Les nostalgiques de cette époque seront aux anges, à condition de connaître l’anglais puisque le jeu n’est pas traduit…

Sa suite, Pixel Ripped 1995, nous plonge dans l’univers 16-bits avec notamment l’impitoyable guerre des consoles que se livraient les fans de Nintendo et de Sega à l’époque. On y incarne le meilleur joueur de jeux-vidéo en 1995, qui n’est autre qu’un petit garçon de 9 ans. Au programme, parodie de jeux mythiques tels que Zelda : A Link to the Past, Super Castlevania IV, Final Fight et bien d’autres !

Le magnifique : Moss

Vous avez peur des souris ? Si oui, ce sera bientôt fini. Si le film Ratatouille ne vous a pas aidé, Quill le pourra peut-être ! Moss propose une aventure de toute beauté au cœur d’une jungle et dans des temples que vous visitez du point de vue d’un lecteur qui plonge dans un bouquin, à la manière de Bastien dans l’Histoire Sans Fin. Vous apparaissez alors comme une entité fantomatique auprès du souriceau. Vous accompagnez celui-ci dans sa quête pour retrouver son oncle, capturé par le terrible Sarffog, un serpent cracheur de feu.

Alternant énigmes et combats, Moss se savoure de bout en bout et est entrecoupé de séquences narratives que vous faites défiler en tournant les pages du livre qui se trouve devant vos yeux. Un conte magnifique pour petits et grands.

L’incontournable et incroyable : Astro Bot

S’il y a bien un jeu à faire absolument sur PSVR, c’est Astro Bot ! Ne vous fiez pas seulement à son côté enfantin, c’est un véritable jeu d’aventure, d’action, et de plateformes qui incarne à lui seul le renouveau du jeu de plateformes ; tout comme l’a été Super Mario 64 lors du passage de la 2D à la 3D. Une vraie révolution !

Grâce à la réalité virtuelle et au talent de Japan Studio, le jeu de plateformes se réinvente totalement. A travers plus de 20 niveaux tous plus surprenants les uns que les autres, et aux côtés de ce petit robot rigolo, votre sourire ne s’estompera jamais. Divers niveaux bonus complètent cette aventure hors norme, ainsi qu’une bonne rejouabilité si vous souhaitez sauver tous les bots perdus ; parfois bien cachés dans les décors ! Encore plus d’info dans notre TEST complet.

Les jeux d’horreur

S’il y a un type de jeux dont la réalité virtuelle ne manque pas, ce sont les jeux d’horreur. Très nombreux sur PlayStation VR, voici une petite sélection de nos préférés du moment. Ont été éliminés de cette sélection sans être dénués d’intérêt : Paranormal Activity et sa réalisation splendide, ainsi que l’action pure façon train-fantôme de Rush of Blood.

Le survivaliste : The Walking Dead Saints & Sinners

Arrivé en 2020 sur PC, PSVR puis Oculus Quest, The Walking Dead Saints & Sinners a mis tout le monde d’accord. Doté de graphismes détaillés et d’une ambiance empreinte d’élégance malgré l’oppression continuelle à laquelle est soumis le joueur, le titre de Skydance offre un excellent premier pas dans la réalité virtuelle pour la saga. Cependant, n’espérez pas y rencontrer des personnages de la B.D. ou de la série TV, toute l’histoire, qui se déroule à la Nouvelle-Orléans après un événement climatique dramatique, est 100% originale. Outre les rôdeurs / vidés / affamés / déglingués / geeks / choisissez le mot que vous préférez, le joueur est confronté à deux clans de survivants qu’il sera plus prudent d’éviter pour ne pas vous faire trouer la peau.

D’une durée colossale mais constitué d’une grande part de grind (ravitaillement de provisions, soins etc…), The Walking Dead Saints & Sinners est une source sûre pour quiconque veut se lancer dans une aventure stressante mais ô combien jouissive, notamment grâce au réalisme du mouvement des armes et de leur poids simulé, rendant les impacts sur les marcheurs extrêmement percutants.

Le claustrophobe : The Persistence

Exclusif au PSVR depuis plus d’un an, The Persistence a su créer quelque chose de nouveau tout en s’inspirant de nombreuses œuvres, autant de cinéma que de jeux-vidéo. Impossible de ne pas penser à Alien, Event Horizon ou encore Zombi, le jeu d’Ubisoft originellement sorti sur feu la Wii-U. The Persistence n’est autre que le vaisseau spatial dans lequel vous êtes piégé. Ceux qui y vivent sont immortels grâce à une technologie permettant de transférer leur âme dans le corps d’un clone. Mais une anomalie inconnue transforme petit à petit les survivants en monstres assoiffés de sang.

Il s’agit ici d’un rogue-lite, à savoir que chacune de vos morts remodèle le vaisseau, vous obligeant à le redécouvrir à chaque fois. Heureusement, vos capacités et votre équipement évoluent au fil des découvertes et chacun des clones que vous incarnez peut être amélioré. Jouable uniquement à la manette, The Persistence n’en est pas moins immersif. Attention néanmoins, il faut avoir le cœur bien accroché !

Le fourbe : Five Nights at Freddy’s VR

Jamais vous ne hurlerez autant qu’en jouant à Five Nights at Freddy’s VR ; premier opus en réalité virtuelle de cette saga populaire auprès des adolescents. Cette compilation regroupe les 3 premiers épisodes de FNAF (pour les intimes), dans lesquels le joueur doit survivre à 5 nuits sans se faire « choper » par un des animatroniques qui rôdent dans les environs. Il inclut également une poignée de modes de jeu supplémentaires tels que la réparation des robots ou de la ventilation.

Une compil de mini-jeux statiques à faire surtout entre amis, pour s’amuser à les voir hurler à la mort. C’est ça Five Nights at Freddy’s VR !

L’incontournable et glauque : Resident Evil 7

On ne présente plus cette saga mythique du jeu vidéo, débutée sur la toute première PlayStation et sur Sega Saturn ! Capcom a osé casser les codes de sa poule aux œufs d’or pour créer un opus pour la première fois en vue à la première personne, permettant par la même occasion de rendre le jeu intégralement jouable avec le PlayStation VR.

Le résultat est plus que bluffant malgré son gameplay à la manette. Doté d’une réalisation sans faille, cet épisode atypique de Resident Evil vous plonge dans la vie d’une famille de dingues cannibales, laquelle retient prisonnière votre femme, Mia. Sursauts et stress maximal dans une aventure de longue haleine à ne surtout pas rater !

Ceci peut également vous intéresser



Abonnement
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Frag
Frag
1 année plus tôt

Rush of blood est le jeu le plus immersif que j ai trouvé : assis dans un wagon (/dans son canap) avec un flingue dans chaque main.
GT et wipeout, impossible d y jouer sans etre malade. Dommage.

Tony_Casse-Broute
Tony_Casse-Broute
En réponse à   Frag
1 mois plus tôt

Je suis pas malade avec GT moi. Et au volant c’est ma meilleure expérience psvr !