TEST : On pose les pieds sur le 3dRudder du PlayStation VR

Arrivé au cours du mois de juin dans le commerce, le 3dRudder version PlayStation VR embarque avec lui la promesse de simplifier les déplacements en l’absence de joysticks sur les PlayStation Move. Nous avons eu la chance d’avoir un exemplaire de l’accessoire depuis plusieurs mois, afin de tester plusieurs des jeux compatibles… Alors, cet accessoire vaut-il le coup ? La réponse ci-dessous.

Conçu par une entreprise française basée à Aix-en-Provence, le 3dRudder PlayStation VR est commercialisé au prix de 119 euros. Il s’agit d’un accessoire posé au sol, sur lequel le joueur y place ses deux pieds. Bien entendu, il s’utilise assis, de préférence sur un siège non mobile comme une chaise de salon ou un canapé. Il suffit ensuite de l’incliner plus ou moins dans n’importe quelle direction pour se déplacer dans un jeu VR. Une rotation de celui-ci autour de l’axe Z permet également de tourner en jeu de façon fluide.

Dans sa boîte, outre l’appareil lui-même et sa notice, on y trouve deux cales clipsables sur le dessus. Il s’agit des cales vendues séparément sur la version PC, ce qui explique la différence de prix. Celles-ci permettent d’y caler ses pieds afin de garder l’accessoire dans la bonne direction ; très importants voire indispensables puisque pour rappel, le joueur n’a pas de visibilité directe sur le 3dRudder étant donné qu’il a un casque VR sur la tête. Enfin, l’appareil se connecte en USB, grâce à son câble indissociable, long de 3 mètres.

Le 3dRudder PlayStation VR, un accessoire Plug’n’Play… ou presque

Le 3dRudder est un accessoire Plug’n’Play, c’est à dire qu’il suffit de le connecter à une PS4 ou une PS4 Pro pour que celui-ci soit immédiatement reconnu et utilisable. Malgré tout, il ne remplace pas les joysticks ou les PlayStation Move pour naviguer dans les menus de la console. Il est donc seulement Plug’n’Play lorsqu’il est utilisé dans un jeu compatible. Là réside un des problèmes de l’accessoire, il n’est compatible qu’avec certains jeux et il incombe donc aux studios développeurs de rendre l’accessoire compatible, soit dès la sortie de leurs jeux, soit en proposant un patch de façon ultérieure.

Certains développeurs comme Carbon Studio proposent des jeux compatibles avec le 3dRudder dès leur sortie (The Wizards). Il est cependant plus difficile d’obtenir le même engagement de la part de studios dont leurs jeux sont sortis depuis longtemps. Ainsi, Skyrim VR et Killing Floor Incursion sont deux jeux qui profiteraient pleinement de l’accessoire. Ils ont pourtant peu de chance d’être rendus compatibles dans un futur proche ; au grand dam des joueurs mais aussi des concepteurs du 3dRudder. Fort heureusement, tout n’est pas blanc ou noir, et certains autres studios ont bel et bien développé une compatibilité pour leurs anciens jeux. C’est par exemple le cas du studio Vertical Robot pour leur jeu de science-fiction Red Matter ; ou encore le plus récent Immortal Legacy de Viva Games.

Jouer avec les pieds, c’est plus immersif (?)

A cette question, tout dépendra en réalité du jeu concerné mais aussi des joueurs eux-même. Ceux qui ont l’habitude de jouer assis, par confort ou manque de place, profiteront pleinement du 3dRudder sous leurs pieds, quel que soit le jeu. Par contre, un habitué du jeu en position debout sera forcément réticent à s’asseoir pour jouer à un jeu VR ; en particulier s’il incarne un personnage qui est lui-même debout dans la diégèse du jeu. Il existe cependant un juste milieu, celui des jeux dans lequel le personnage est assis. Dans ce cas là, tous les joueurs pourront apprécier l’immersion accrue procurée par le 3dRudder.

Sur Ultrawings par exemple, le joueur est assis dans son avion virtuel et contrôle les pédales de l’appareil avec ses pieds, comme le personnage qu’il incarne. Mieux encore ! Dans le récent Scraper First Strike, le joueur est assis dans un mécha. Il peut ainsi contrôler les 2 bras et les jambes du robot de façon indépendante, décuplant ainsi le plaisir de jeu.

Le 3dRudder PlayStation VR offre plus de possibilités

Que ce soit plus immersif ou non, il y a certains jeux sur lesquels le 3dRudder offre des possibilités supplémentaires. Prenons l’exemple d’un jeu qui se joue aux PlayStation Move et dans lequel les deux mains sont utilisées pour combattre. L’accessoire donne alors la faculté de se mouvoir librement dans toutes les directions tandis que les deux mains continuent de pointer vers l’avant (ou n’importe quelle autre direction) pour tirer sur les ennemis ou se protéger avec un bouclier.

The Wizards en est l’exemple parfait. Dans celui-ci, le joueur doit effectuer des mouvements avec ses bras pour déclencher les divers sorts de combat. Sauf qu’en temps normal, il est impossible d’effectuer ces gestes tout en se déplaçant à l’aide du sixaxis du PlayStation Move, forçant ainsi le joueur à rester immobile pendant l’exécution des sorts. Alors qu’avec le 3dRudder, tout est faisable simultanément, rendant le jeu plus fun, mais aussi plus facile.

T’en vas pas trop loin, s’il te plait !

Le 3dRudder peut augmenter les possibilités (The Wizards), l’immersion (Scraper First Strike) ou même le fun (Beat Blaster). Malgré tout, son utilisation n’est pas exempte de problèmes. Le simple fait qu’il s’agisse d’un accessoire avec une base sphérique, provoque inéluctablement une dérive de celui-ci à force de l’incliner et de le tourner dans tous les sens ; obligeant le joueur à le repositionner au bon endroit très régulièrement. Pour remédier à ce problème, l’entreprise a conçu un accessoire supplémentaire ; une base fixe sur laquelle se place le 3dRudder. Celle-ci devrait être commercialisée au mois de septembre 2019, à un prix indéterminé pour le moment.

En attendant, ou si une dépense de plus n’est pas souhaitée, vous pouvez résoudre assez facilement ce problème en collant des bandes scratch sur le 3dRudder ainsi que sous des chaussons. Cela vous permettra de garder l’accessoire toujours en place, au pire en le soulevant directement avec vos jambes.

7 / 10 Note finale
{{ reviewsOverall }} / 10 L'avis des lecteurs (0 votes)
PlayStation VR(Plateforme)
Les Atouts
• Rend certains jeux encore plus funs ou immersifs !
• Libère les mains pour toutes les autres actions
• Belle finition
• Simple à connecter et à utiliser
Les Faiblesses
• Compatibilité partielle du catalogue PSVR
• L’accessoire se fait la malle et il faut le replacer régulièrement
• Inutile sur des jeux qui se jouent à la manette ou à l’Aim Controller
• Pas forcément très accessible par son prix de vente
Conclusion
Le 3dRudder n’est pas un accessoire indispensable. Cependant, il procure une immersion accrue et ajoute des possibilités de gameplay, notamment sur certains jeux comme The Wizards, Beat Blaster ou Scraper First Strike ; à condition bien entendu de ne pas être réticent à jouer en position assise. L’accessoire est un bon moyen de contourner l’absence de joysticks sur les PlayStation Move, mais se révèle par définition inutile sur les jeux se jouant à l’Aim Controller ou la manette, et encore plus sur ceux qu’on aime jouer debout. Pour un prix de 119 euros, on tient donc là un accessoire bien conçu et fonctionnel, mais pas vraiment indispensable.



L'avis des lecteurs Vous devez être connecté pour laisser un avis
Trier par :

Soyez le premier à laisser votre avis.

User AvatarUser Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Ceci peut également vous intéresser :